Darty

Newsletter :

Mon panier

Connectez-vous pour utiliser la liste d'envies

X
J'accepte
Afin de vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts, Darty utilise des cookies. En continuant de naviguer sur le site, vous déclarez accepter leur utilisation. En savoir plus.

Les différents types de lave-linge

Le lave-linge hublot (aussi appelé modèle " frontal ")

lave-linge hublot A ouverture par le devant, ce type de lave-linge permet de bénéficier d'un plan de travail supplémentaire ou de gagner de la place en posant un sèche-linge par dessus. Tableau de commandes et bac à lessive sont accessibles en façade.



lave-linge hublot De dimension standard (85 cm de hauteur et 60 cm de large), de nombreux lave-linge frontaux proposent désormais des capacités de lavage supérieures aux 5 kg traditionnels. De nombreux modèles appelés " lave-linge de grande capacité " sont effectivement capables de laver de grosses quantités de linge (8 ou 9 kg).

Il existe en outre des machines de dimensions supérieures qui permettent de laver de très grandes charges de linge (10 voire 13 kg de linge.) Ces machines sont de fait plus encombrantes que les modèles standards.

Voir le choix de lave-linge hublot
Tous nos conseils pour bien choisir un lave-linge hublot



Le lave-linge ouverture dessus (aussi appelé " top ")

Lave linge à ouverture sur le dessus Moins larges que leurs confrères à hublot, les lave-linge à ouverture par le dessus trouvent leur place dans des espaces réduits, grâce à leur largeur standard de 40 ou 45 cm. Avec eux, pas besoin de se baisser pour charger ou décharger la machine à laver !
A noter, sur certains modèles, le bandeau de commande situé derrière le couvercle se trouve hors de portée des enfants. Pour un usage plus pratique, l'ouverture du tambour de certains modèles se présente automatiquement vers le haut en fin de cycle. Enfin, il existe aussi quelques lave-linge ouverture dessus grande capacité (6kg, 8 kg).


Voir les lave-linge à ouverture dessus
Tous nos conseils pour bien choisir un lave-linge à ouverture dessus



Le lave-linge séchant

Un modèle de lave-linge séchant Ces modèles combinent la fonction lavage d'un lave-linge et la fonction séchage d'un sèche-linge. Ils permettent de sécher environ 50 % de la capacité totale de la machine. Par exemple, pour un lavage de 6 kg, le séchage sera généralement de 3 kg (cela dépend bien sûr du fabricant ainsi que du programme choisi).








A titre d'exemple : capacité de lavage et de séchage d'un lave-linge séchantt Le raccordement de ce type de machine est le même que pour un lave-linge classique.


Voir les lave-linge séchants à ouverture devant
Tous nos conseils pour bien choisir un lave-linge séchant



Le lave-linge encastrable et intégrable

Un modèle de lave-linge encastrable




lave-linge encastrable Un lave-linge encastrable se glisse sous un plan de travail et se coordonne au reste de la cuisine par l'ajout d'une porte (seul le bandeau de commande est apparent ou non) .
Un lave-linge tout intégrable possède en plus des charnières sur lesquelles viennent se fixer une porte laissant apparaître ou non le bandeau de commande. Ces modèles de lave-linge encastrables proposent les mêmes programmes et les mêmes fonctions que les autres lave-linge.
Voir le choix de lave-linge encastrable
Tous nos conseils pour bien choisir un lave-linge encastrable



L'étiquette énergie

Etiquette énergie lave-linge Tous les lave-linge ont en commun l'étiquette énergie ci-contre. Comme beaucoup d'appareils électroménagers, ils sont évalués en fonction de leur efficacité énergétique, notée selon une norme européenne de A à G.
Les 3 lettres du label indiquent dans l'ordre : l'efficacité énergétique, l'efficacité de lavage et d'essorage, du plus au moins efficace de A à G.
A+, A2+, A3+… Les " + " que l'on trouve à droite du A, sur les fiches produits, signalent les appareils encore plus économes que la catégorie A. Ils correspondent à un pourcentage d'économie. Par exemple 2+ signifie que la machine consomme 20 % de moins qu'une machine classée A. Pourquoi cela n'est pas signalé sur l'étiquette énergie ? Parce qu'il s'agit d'une information plus précise en cours d'approbation par les pouvoirs publics. Cela dit, elle le sera très bientôt. D'ailleurs ces nouvelles étiquettes énergiecomporteront aussi le niveau sonore du lavage et de l'essorage.

Petit mémo :
A+ = moins 10 % de consommation par rapport à un lave-linge classé A
A2+ = moins 20 % de consommation par rapport à un lave-linge classé A
A3+ = moins 30 % de consommation par rapport à un lave-linge classé A

Un lave-linge, consomme aussi de l'eau. Heureusement, la consommation d'eau des appareils a été divisée par deux en l'espace de dix ans et ce pour laver une quantité de linge plus importante. Voir le choix de lave-linge encastrable

Haut de page

Les pièces principales du lave-linge

Le tambour et son fonctionnement

Tambour de lave-linge Pièce centrale du lave-linge, le tambour est un cylindre en inox qui est entraîné par 1 ou 2 axes, selon les appareils. Le brassage du linge est fourni par la rotation du tambour, alternativement dans un sens puis dans l'autre ainsi que par la gravité. Ce mouvement a pour effet de remuer le linge et fait ainsi pénétrer l'eau et la lessive au cœur des fibres du tissu.











Lave-linge : eau passant à travers les perforations d'un tambour Les perforations du tambour permettent l'évacuation de l'eau de lavage et de rinçage. Aucune taille standard n'est prédéfinie pour les perforations. Leur nombre et leur forme varient d'un fabricant à l'autre.










Lave-linge : eau passant à travers les perforations d'un tambour Le tambour est effectivement la véritable pièce maîtresse du lave-linge. C'est lui qui améliore la performance du lavage tout en étant plus respectueux du linge. Il est ainsi l'objet de toutes les innovations ces dernières années. Chaque fabricant a ses secrets (et ses brevets) qui rendent son tambour unique. Nouvelles structure en forme de gouttes d'eau pour certains, relief à bulles ou en nid d'abeille pour d'autres… L'objectif est le même : augmenter la performance du lavage tout en douceur. Pourquoi ? Parce qu'avec ce nouveau type de tambour, il se crée un rideau d'eau qui protège le linge.



La qualité de l'aspersion : la mission du tambour

Des progrès ont aussi été réalisés sur les tambours pour une meilleure absorption de l'eau par le linge toujours dans l'optique de renforcer l'efficacité de lavage et de rinçage. Soit ce sont les aubes qui recueillent l'eau additionnée de produits lessiviels en fond de cuve pour mieux la réinjecter sur le linge, comme une douche. Soit c'est une pompe qui permet de réinjecter l'eau chargée de lessive par une multitude de jets au cœur du linge.




les aubes réinjectent l'eau additionnée de lessive comme une douche sur le linge Les aubes recueillent l'eau additionnée de produits lessiviels en fond de cuve pour mieux la réinjecter sur le linge.



Les différentes appellations de ce système d'amélioration de l'aspersion selon les marques : Système Hydromatic, Jet traversant, Injection Directe, Direct Spray, Aqualift…

Ergonomie du tambour

Enfin, pour faciliter le chargement et le déchargement du linge, certains tambours offrent une ouverture plus large du hublot (à 180°) ainsi qu'un diamètre de tambour plus grand. D'autres tambours sont inclinés. Cela facilite le chargement des couettes, draps et serviettes. Quelques rares tambours sont même dotés d'un éclairage intérieur.



Un lave-linge doté d'une grande ouverture < Un lave-linge doté d'une grande ouverture



Un lave-linge équipé d'un tambour incliné Un lave-linge équipé d'un tambour incliné >

Les aubes

Un lave-linge doté d'une grande ouverture Elles sont en inox ou en plastique. Leur forme varie selon les technologies de chaque fabricant. Quel est leur rôle ? D'une part, elles contribuent à entraîner le linge lors de son brassage (l'action mécanique du lavage). D'autre part, elles servent à asperger le linge (action hydraulique) à chaque rotation de tambour.







Fonctionnement des aubes du lave-linge Schéma expliquant le fonctionnement des aubes du lave-linge

La cuve

Un lave-linge doté d'une grande ouverture Le tambour est installé et fixé dans ce que l'on appelle la cuve. Inox, carboran, Polinox, glaronK... Différents matériaux sont utilisés par les fabricants pour la cuve.

Contrepoids et amortisseurs

Contrepoids et amortisseurs du lave-linge Le contrepoids assure la stabilité de la machine. Il peut être en béton ou en fonte. Les amortisseurs servent à limiter les mouvements du bloc laveur (autrement dit le tambour et la cuve)

Le moteur du lave-linge

Illustrations parallèles d'un moteur traditionnel et d'un moteur à induction Illustrations parallèles d'un moteur traditionnel et d'un moteur à induction


Le moteur du lave-linge entraîne le tambour. Il peut être à charbon, à convertisseur de fréquence, asynchrone ou à induction. Ces derniers limitent le nombre de frottements et réduisent donc les nuisances sonores, du fait de l'absence de courroie dans leur conception.

Le bac à produits

Lave-linge : les bacs à produits d'un lave-linge à ouverture devant Exemple de bac à produits d'un lave-linge à ouverture devant.













Lave-linge : les bacs à produits d'un lave-linge à ouverture devant Exemple de bac à produits d'un lave-linge à ouverture dessus.

Le bac à produit se divise en plusieurs compartiments destinés aux détergents pour le lavage, le prélavage ou l'adoucissant. Selon le modèle, il peut-être doté d'un emplacement spécial pour la javel.











prélavage Compartiment pour la lessive servant au prélavage (si le programme choisi effectue un prélavage)




lessive Compartiment pour la lessive, l'anticalcaire et le détachant (NB : les produits sont à ajouter dans cet ordre)




adoucissant Compartiment pour l'assouplissant, l'amidon ou autre produit de tenue




Certains modèles de lave-linge disposent d'un distributeur de lessive (modèle dose-e de Brandt ou I-Dos de Siemens par exemple). Une fois rempli le réservoir, le lave-linge utilise automatiquement la juste dose de lessive. Ce système permet de stocker la consommation de 1 à 3 mois de lessive.



Le hublot ou la porte du lave-linge à ouverture dessus

Cette porte qui ferme hermétiquement le lave-linge est parfois profilée pour améliorer la circulation du linge et le brassage dans le tambour. A la fin du cycle de lavage, la porte peut rester fermée un court laps de temps, par mesure de sécurité.

Hublot profilé d'un lave-linge à ouverture frontale

Le bandeau de commande

bandeau de commande d'un lave-linge

Les boutons du bandeau de commande permettent d’accéder aux programmes ainsi qu’aux autres fonctionnalités optionnelles : départ différé, rinçage supplémentaire, prélavage, trempage... Un bouton marche / arrêt lance ou arrête la machine.
Grâce à l'électronique et aux écrans LCD, la programmation devient plus facile ! bandeau de commande à écran LCD d'un lave-linge

Vocabulaire technique

electrovanne


L'électrovanne :


Robinet électromagnétique qui ouvre et ferme, aux moments voulus, les arrivées d'eau. Il est commandé par l'électronique pour l'arrivée d'eau et par le pressostat pour la fermeture du débit lorsque le niveau d'eau requis est atteint.
Le pressostat :
Interrupteur actionné par de l'air sous pression. L'électronique commande l'électrovanne pour l'arrivée de l'eau dans la machine. En remplissant la cuve, l'eau comprime l'air. A un certain niveau de compression, le pressostat se déclenche et vient commander l'électrovanne pour la fermeture du débit. Il assure donc le niveau d'eau requis dans la machine.


cuve


La cuve :
Elément qui se remplit d'eau et dans lequel tourne le tambour.


pompe vidange


La pompe de vidange :
Elle sert à évacuer l'eau de la cuve.


pompe vidange


Le thermoplongeur
Pièce indispensable qui assure le chauffage de l'eau. C'est ni plus ni moins qu'une résistance située entre la cuve et le tambour.


pompe vidange


Le thermostat/La sonde
Il commande et régule l'alimentation du thermoplongeur pour être toujours à la bonne température en fonction du programme choisi.

Haut de page

Le fonctionnement du lave-linge

Principes généraux de lavage

Avant toute chose, il faut savoir que 4 facteurs sont indispensables pour réaliser un bon lavage… En effet, celui-ci résulte de la combinaison des actions suivantes :

action mécanique et hydrolique 1-L'action mécanique et hydrolique
C'est le B-A-ba… Pour laver, il faut de l'eau. Celle-ci pénètre au cœur du linge afin d'éliminer la saleté.
En ce qui concerne l'action mécanique, le moteur actionne le tambour qui se trouve à l'intérieur de la cuve selon différentes cadences. En ce qui concerne les moteurs à entraînement direct, ils agissent directement sur l'axe du tambour. Dans le tambour se trouvent des renflements, que l'on appelle aubes, qui facilitent le brassage : ils soulèvent le linge et le font retomber. Tous les textiles ne supportent pas la même intensité de mouvement : certains sont plus fragiles que d'autres et risquent d'être abîmés par un brassage trop violent.
C'est pourquoi la cadence de brassage doit être adaptée. Elle est automatiquement déterminée en fonction du programme que vous avez choisi !
Ce dessin présente un exemple de cadences de brassage :





Exemple de cadences de brassage du lave-linge


fonctionnement du lave-linge Pour brasser le linge, le tambour tourne dans un sens, marque un temps d'arrêt, puis tourne dans l'autre sens. Le tambour tourne énergiquement à cadence élevée pour le programme coton. Il tourne un nombre de fois moindre pour un lavage de fibres synthétiques. Pour le programme laine, le tambour tourne doucement car les fibres, plus délicates, ont besoin d'êtres traitées avec soin.
Pour l'essorage, c'est une question de vitesse : plus le tambour tourne vite, plus le linge est sec, ou du moins sèchera beaucoup plus rapidement.









2-La température
action température L'action hydraulique est complétée efficacement par l'action thermique dans la mesure où la plupart des saletés ne se dissoudront que dans de l'eau chaude. C'est d'ailleurs pour cette raison que nos grand-mères faisaient bouillir leur linge !
La température est un point important non seulement pour assurer la qualité du lavage, mais aussi pour préserver certains textiles qui ne supportent pas des températures trop élevées.









3-L'action chimique
action chimique
L'eau et la chaleur seules ne suffisent pas à enlever toutes les taches, il faut de la lessive ! Il existe plusieurs composants différents dans une même lessive afin de s'adapter à la nature des salissures. Citons-en deux particulièrement connus :

  • -les agents anti-redéposition
  • -les enzymes. Leur efficacité à basse température voire même à froid permet d'économiser de l'énergie, de la lessive, de l'eau et surtout d'éliminer les taches à basse température.

Leur action peut être complétée par des adoucissants ou assouplissants qui apportent plus de douceur et de souplesse au linge tout en le parfumant ainsi que des additifs (E) pour éliminer les taches en profondeur ou blanchir le linge. Les recherches continuent dans ce domaine.




4-La durée
action durée Celle-ci varie en fonction du programme sélectionné et donc en fonction du type de textile lavé et de la température choisie. Il faut savoir que plus la température est élevée, plus la durée du cycle sera longue, ne serait-ce qu'en raison du temps nécessaire pour chauffer l'eau.
Ainsi, en hiver, l'eau arrivant par les canalisations très froides, il faut plus de temps pour la chauffer. Cela peut donc rallonger la durée du programme.


Température, lessive, mécanique, eau, temps : les ingrédients nécessaires à un bon lavage
Température, lessive, durée, brassage et eau… C'est la combinaison de ces actions qui assure l'efficacité du lavage
- Chaque action joue un rôle individuel, et en même temps c'est leur activité conjointe qui fait l'efficacité du lavage.
Par exemple : pour un linge très sale et qui supporte une eau très chaude, la température sera élevée, la durée plus longue et la cadence de brassage intense.
- Cela dit, dans certains programmes la baisse d'une action sera compensée par l'augmentation d'une autre action.
Par exemple : une baisse de température peut être compensée par une augmentation de la durée de lavage et ce dans un souci de lavage optimal.
- C'est l'électronique du lave-linge qui permet de paramétrer toutes ces actions. Elle permet de sélectionner les données telles que le type et la quantité de linge, le degré de salissure, la température, tout ce qui déterminera les paramètres de certaines actions comme la cadence de brassage, la quantité d'eau, la durée…



Comment fonctionne un lave-linge?

Le linge est placé dans le tambour qui tourne autour d'un axe horizontal. Ce tambour est placé dans une cuve étanche dans laquelle est injectée une certaine quantité de lessive et d'eau, celle-ci pouvant être chauffée.
Ensuite un moteur entraîne le tambour en rotation par l'intermédiaire d'une poulie et d'une courroie (ou pas, dans le cas d'un moteur à induction). Une rotation lente s'effectue alors alternativement dans les deux sens avec une période d'arrêt entre les deux. Cela assure l'action mécanique (brassage, détassage du linge). C'est lors de cette étape qu'opère l'action " chimique " de la lessive qui contient notamment des détergents et des enzymes. Ceux-ci débarrassent le linge des molécules organiques et s'attaquent aux taches. Après le lavage s'effectue le rinçage. Le linge est rincé plusieurs fois à froid. Enfin, le tambour est mis en rotation à grande vitesse afin d'essorer le linge suivant le programme. Pour optimiser le résultat, il peut y avoir des essorages supplémentaires. Une fois l'essorage fini, la porte du lave-linge se déverrouille. Le verrou peut se faire entendre. Vue ouverte de l'intérieur d'un lave-linge top


Vue ouverte de l'intérieur d'un lave-linge à ouverture sur le dessus " top "



Le déroulement d'un cycle

Dans tous les cas, quel que soit le programme choisi, le déroulement du cycle reste toujours le même. Il se décompose en plusieurs phases :

  • -Une phase optionnelle, le prélavage, que l'utilisateur sélectionne ou non, en fonction du degré de salissure du linge.
  • -Deuxième étape, le lavage : la durée de cette phase ainsi que la cadence de brassage vont varier en fonction du programme sélectionné.
  • -Troisième phase, le rinçage. En général, les concepteurs de lave-linge prévoient trois rinçages afin d'enlever toute trace de lessive sur le tissu.
  • -Et enfin dernière phase, l'essorage, qui a lieu entre chaque rinçage et constitue un gain de temps pour le séchage.
  • -Toutefois n'oublions pas la vidange, qui se produit après chaque phase et permet de vider l'eau usagée.




Zoom essorage

Vue ouverte de l'intérieur d'un lave-linge top

Plus il y a de tours / minute, plus il est efficace. En clair : moins le linge retient d'eau et moins le temps de séchage sera long. Cela est d'autant plus vrai dans le cas de la machine lavante-séchante : le séchage sera moins long.


essorage Si la vitesse d'essorage est de 500 tours/min, le taux d'humidité résiduel dans le linge est de 100 %. Effectivement, aussi étonnant que cela puisse paraître, à 500 tours /min il reste 100 % d'humidité résiduelle : 5 kg de linge et 5 litres d'eau ! Il faut atteindre une vitesse d'essorage de 1400 tours/mn pour obtenir 50 % d'humidité résiduelle, soit 2,5 litres d'eau pour 5 kg de linge. Cela dit, tous les textiles ne supportent pas une telle puissance d'essorage.

C'est pourquoi l'utilisateur peut sélectionner la bonne vitesse d'essorage sur son bandeau de programmation, en fonction du type de linge lavé. Beaucoup de lave-linge le font d'ailleurs de manière automatique !



Le déroulement chronologique du cycle de lavage

exemple de déroulement d'un cycle de lavage

Schéma : exemple de déroulement d'un cycle de lavage
chaque programme s'adapte. La température de l'eau bien sûr, mais aussi s'il y a prélavage ou non, le nombre de rinçages.
Le niveau d'eau peut varier lui aussi, ainsi que le rythme de lavage et la puissance de l'essorage.
Selon les modèles, il est possible d'influer sur certains paramètres (essorage et température moins élevée par exemple) du programme.



Cycle de lavage étape par étape

1.Le verrouillage de la porte ou du hublot du lave-linge. Le bruit du verrou peut se faire entendre. La machine peut alors démarrer.

2.Le remplissage : reliée au robinet d'arrivée d'eau, l'électrovanne permet de remplir le tambour d'eau. Au passage, l'eau emporte la lessive qui se trouve dans le bac à produits. Pendant ce temps, afin que le linge soit mouillé et mélangé à la lessive, le moteur met en mouvement le tambour.

3.Le pressostat contrôle le niveau de l'eau dans le tambour.

4.Mise en rotation du tambour. Programmé par une carte électronique, le moteur entraîne le tambour afin de mettre le linge en mouvement. Les rotations, qui alternent dans les deux sens (avec une période d'arrêt entre les deux) permettent le brassage du linge.

5.Le chauffage est assuré par une résistance appelée thermoplongeur. Un thermostat (ou une sonde électronique) contrôle la température.

6.La vidange se fait grâce à la pompe (protégée de son filtre). L'eau s'évacue via le tuyau de vidange, avant de terminer dans le tuyau d'évacuation des eaux usées.

7.Les rinçages permettent d'éliminer les résidus de lessives. Ils sont réalisés à froid. Chaque rinçage met en œuvre les fonctions suivantes : remplissage, contrôle du niveau de l'eau, brassage et vidange. L'adoucissant est pris lors du dernier rinçage.

8.L'essorage met en rotation le tambour à vitesse élevée (de 400 à 1800 tours par minute, selon les modèles). Grâce à la force centrifuge, le linge est plaqué contre les parois du tambour. C'est la carte électronique qui contrôle la vitesse d'essorage. L'eau est évacuée par la pompe de vidange en passant par les trous du tambour.

9.Selon le programme, il peut y avoir une phase de défoulage. Celle-ci a une action anti-froissage.

10.Après la dernière vidange, le déverrouillage de la porte est déclenché. Il faut cependant attendre un petit laps de temps pour ouvrir le hublot (selon les modèles).

Haut de page

Les programmes courants proposés par la majorité des machines à laver

Les différents programmes de lavage L'utilisateur peut choisir le type de linge à laver : coton, synthétique, laine et même mixte (synthétique et coton par exemple). Ensuite il peut régler la température, sachant que pour certains textiles, elle peut être bloquée (sur certains modèles). Et en plus, il a la possibilité de sélectionner un programme rapide, éco, lavage main et même un arrêt cuve pleine.











Programme rapide

Permet de gagner du temps en lavant rapidement une petite quantité de linge peu sale.


Programme éco

Ce programme fait faire des économies d'énergie en diminuant la température et en augmentant la durée de brassage.


Lavage main

Conçu pour laver les textiles très délicats et/ou portant le sigle Lavage main en diminuant la cadence de lavage.


Arrêt cuve pleine

Pour maintenir le linge dans l'eau du dernier rinçage et le retirer manuellement ou programmer un essorage au moment voulu. Évite ainsi de froisser le linge ou d'abîmer les textiles délicats.


Les programmes spécifiques disponibles selon les lave-linge (exclusifs ou non à certaines marques) :


Programme mix total / textiles mélangés

Ce programme permet de mélanger plusieurs types de textiles dans une même charge de linge.


Programme jeans

Le jean retient la lessive dans ses fibres car il est très épais. Ce type de programme spécifique inclut deux rinçages supplémentaires et aucun essorage intermédiaire.


Programme facile à repasser

Le programme est plus long. L'action mécanique du tambour est réduite et le niveau d'eau est augmenté. A l'essorage, il y a une phase de défoulage d'une heure à peu près (cela ne consomme pas d'électricité car il y a uniquement un tour de tambour toutes les 5 minutes)


Programmes stretch, polaire et textiles techniques

Ils sont conçus spécifiquement pour l'entretien des vêtements de sport et de loisirs. Ils assurent les meilleures performances de lavage sans risquer de rétrécir, de déformer ou d'altérer la nature du tissu.

Haut de page

La capacité d'un lave-linge

La capacité

exemple de la charge de linge acceptée pour un lave-linge d'une capacité de 5 kg. exemple de la charge de linge acceptée pour un lave-linge d'une capacité de 5 kg.




La capacité, c'est la quantité de linge à laver. Elle s'exprime en kilogrammes pour un programme de référence. Il s'agit en fait du poids maximum de coton (sec) que le lave-linge peut laver. La capacité varie en fonction de la nature des textiles à laver et des programmes sélectionnés (laine, soie ou synthétique). En effet, un lave-linge ayant une capacité de 5 kg de coton, lave une charge de synthétique de 2,5 kg.
Quels sont les risques de trop charger la machine à laver ?

  • -de mauvais résultats de lavage
  • -un linge abîmé
  • -des marques du tambour sur le linge
  • -abîmer la machine (dégradation du joint…)



Les lave-linge grande capacité
La grande capacité : laver de plus en plus de linge en faisant des économies

augmentation de la capacité des lave-linge : agrandissement des tambours

La tendance observée aujourd'hui chez les utilisateurs est de laver à pleine charge et moins souvent. Outre le côté pratique, le lave-linge grande capacité présente deux avantages :

  • -il permet une baisse de la consommation d'eau et d'électricité (car on lave moins souvent plus de linge)
  • -le linge est mieux lavé car plus le tambour est grand plus le linge est bien brassé

D'où l'effort des constructeurs pour concevoir des tambours plus grands. Les lave-linge top ont ainsi vu leur capacité maximale passer de 5 à 8 kg et les lave-linge frontaux de 5 à 13 kg. Cela permet de faire moins de cycle de lavage. Bénéfices ? Economie et gain de temps !
A l'heure actuelle :
Les lave-linge à l'encombrement standard (60 cm) offrent des capacités de 5 à 9 kg de linge
D'autres lave-linge proposent des très grande capacité de lavage (de 10 à 13 kg). Ils sont donc un peu plus encombrants que leurs homologues standards.
lave-linge grande capacité : augmentation de l'efficacité de lavage et baisse des consommations d'eau et d'électricité




Une plus grande capacité permet un meilleur brassage du linge ainsi qu'une meilleure aération pendant le cycle de lavage. Le linge sera donc
Même si les capacités sont de plus en plus grandes, il n'est pas nécessaire d'attendre que sa panière soit pleine pour lancer une machine. Car, il y a la capacité variable automatique. Le principe est simple : la cuve se remplit jusqu'au niveau haut, le linge absorbe l'eau, le niveau d'eau redescend et lorsqu'elle arrive au niveau bas, l'arrivée d'eau s'enclenche à nouveau etc. jusqu'à ce que le linge soit parfaitement imbibé après quoi le processus s'arrête. Ce procédé permet à l'utilisateur de faire des petites lessives en obtenant une qualité de lavage optimale sans pour autant gaspiller de l'eau ou de l'électricité !


lave-linge grande capacité : augmentation de l'efficacité de lavage et baisse des consommations d'eau et d'électricité Enfin, une grande capacité permet de laver de grosses pièces de linge comme les couettes, les oreillers et les rideaux. Plus besoin d'aller au pressing pour votre ménage de printemps, vous pouvez tout faire à domicile !

Haut de page

L'installation et le raccordement de la machine

Où brancher le lave-linge ?

Salle bain, cuisine, buanderie, cave… Le lave-linge s'installe dans la pièce de votre choix. Sont nécessaires à son installation : une prise électrique (mise à la terre) et une évacuation d'eau (lavabo, évier ou tuyau). Lors de la livraison, les livreurs se chargent de débrider l'appareil. Il s'agit d'enlever les cales de bridage nécessaires lors du transport du lave-linge.


Comment raccorder électriquement le lave-linge

Comme tout appareil de gros électroménager, le lave-linge se raccorde à une prise électrique avec mise à la terre. Le branchement doit être conforme aux normes EDF. Il est fortement déconseillé de brancher l'appareil en utilisant des rallonges ou multiprises pour éviter tout risque d'incendie.


Comment raccorder électriquement le lave-linge

Comme tout appareil de gros électroménager, le lave-linge se raccorde à une prise électrique avec mise à la terre. Le branchement doit être conforme aux normes EDF. Il est fortement déconseillé de brancher l'appareil en utilisant des rallonges ou multiprises pour éviter tout risque d'incendie.


Comment raccorder le lave-linge à l'arrivée d'eau

Le lave-linge se connecte d'une part à un robinet d'arrivée d'eau, afin de l'alimenter en eau froide. Noter que la plupart des lave-linge ne sont pas prévus pour être raccordé à l'eau chaude (vérifier sur la notice d'emploi de l'appareil, en cas de doute).



Comment raccorder le tuyau de vidange

D'autre part, le tuyau flexible de vidange de la machine se place dans une évacuation d'eau : il peut se suspendre à un évier ou un lavabo, se raccorder à un tuyau d'évacuation plastique ou encore s'évacuer dans une vidange au sol (puits d'écoulement). Vérifier la bonne tenue du flexible.
Le schéma ci-dessous vous explique les différents raccordements d'un lave-linge lors de l'installation Schéma explicatif de l'installation d'un lave-linge (branchement, raccordement et évacuation)</

Tous nos conseils pour bien installer un lave-linge hublot



Haut de page

La sécurité

Le lave-linge est de plus en plus sûr et cumule les mesures de sécurité :

  • -la sécurité enfant permet de bloquer les commandes en cours de lavage pour éviter aux petites mains curieuses d'annuler ou de modifier un programme. Cette fonction est disponible sur certains modèles ;
  • -la sécurité anti-débordement déclenche la vidange en cas de niveau d'eau anormalement élevé ;
  • -la sécurité anti-balourd limite ou supprime l'essorage quand le linge n'est pas réparti correctement et qu'il fait trop vibrer l'appareil ;
  • -la sécurité anti-mousse détecte, rajoute des rinçages en cas de surdosage de lessive puis évacue l'accumulation de mousse ;
  • -la sécurité anti-fuite permet à l'appareil de couper automatiquement l'arrivée d'eau dès qu'une fuite est détectée. Cette fonction est disponible sur certains modèles.
Haut de page

Les innovations

Le lave-linge intelligent

Grâce à l'électronique et aux écrans LCD la programmation du lave-linge est vraiment facile ! En effet, même les systèmes les plus simples sont capables de préconiser à l'utilisateur la température optimale, la vitesse d'essorage la plus adaptée, le poids du linge chargé. Tout cela en plus du suivi du cycle : phase de lavage en cours, temps restant etc. La machine propose et l'utilisateur dispose car évidemment la décision finale revient toujours à l'utilisateur.
Grâce à la gestion électronique des programmes, le lave-linge devient "intelligent". Capable d'adapter automatiquement chaque cycle de lavage à la charge de linge et au degré de salissure des vêtements, il ajuste en temps réel la consommation d'eau, la durée ou encore la température du lavage. Concrètement, il suffit de choisir votre programme et l'électronique fait le reste : calcul du meilleur rapport quantité d'eau/quantité de linge, nombre de rinçages, vitesse d'essorage... On obtient ainsi un lavage optimum en consommant un minimum d'eau et d'électricité.


Moins de bruit et plus d'économies

lave-linge silencieux</ Dans un souci de discrétion, les fabricants développent des appareils de plus en plus silencieux. Système anti-vibration, isolation renforcée, moteur à induction... autant de caractéristiques qui diminuent les nuisances sonores ! Côté consommation, certains modèles classés A3+, permettent de réaliser jusqu'à 30 % d'économies par rapport à un modèle classé A.


Fonction vapeur

lave-linge silencieux</ La vapeur n'est pas seulement une fonction de plus sur votre lave-linge. Elle possède de nombreuses vertus : montée en température rapide (pour une meilleure efficacité de la lessive), faible consommation d'eau et d'énergie, destruction des particules allergènes (pollens, acariens)... Cadeau bonus : la vapeur permet également de défroisser le linge et peut faire ainsi gagner jusqu'à 50 % de temps de repassage.


Pesée électronique

Elle consiste à indiquer, grâce à l'électronique la masse de linge chargée dans le tambour. En fonction de ce poids et du programme choisi, la machine ajuste ensuite la quantité d'eau exacte, la durée du cycle, le nombre de rinçages, la vitesse d'essorage et préconisera même le dosage de lessive. Résultat : une consommation d'eau et d'électricité minimum pour un lavage optimum.


Haut de page
Haut de page